Les traitements curatifs

Il n’y a pas de traitement préventif contre la grippe aviaire chez l’homme. Néanmoins, dans certaines circonstances particulières, un traitement antiviral postexposition par oseltamivir (Tamiflu®) pourrait être proposé. Les autorités sanitaires préparent un plan d’utilisation de ces médicaments.
 
Sur le plan curatif, le traitement est avant tout symptomatique. Des traitements antiviraux, oseltamivir (Tamiflu®), permettent d’atténuer les symptômes et les complications de la maladie. Il n’est efficace que s’il est administré dans les 48 heures après le début des symptômes.
Autrement dit, le tamiflu, notamment, ne permet pas de guérir de la maladie, mais de permettre à l'organisme de résister et de ne pas être trop abîmé durant la période nécessaire à ce que l'organisme se débarrasse du virus. Les antiviraux ne constituent en aucune manière un traitement qui garantit la guérison, mais simplement des moyens d'atténuer la toux, la fièvre ou les maux de tête, en attendant que le virus soit éliminé par l'organisme.
Les autorités sanitaires préparent un plan d’utilisation de ces médicaments. Les antibiotiques, inactifs sur les virus, ne sont utilisés qu’en cas de surinfection bactérienne.