Symptômes de la grippe aviaire chez les oiseaux

Source: ministère de la Santé
http://www.grippeaviaire.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=39#Sympt%F4mes

L’influenza aviaire peut avoir des symptômes très variés, allant d’une forme bénigne à une maladie très contagieuse et rapidement mortelle qui provoque de graves épidémies. On parle alors d’influenza aviaire hautement pathogène, qui se caractérise par une apparition brutale de graves symptômes et une évolution rapide vers la mort, le taux de mortalité pouvant avoisiner les 100 % d’un élevage en 24 ou 48 heures.

Après une période d’incubation de 3 à 5 jours, les signes suivants peuvent apparaître chez les oiseaux d’élevage :
-  diminution de l’appétit,
-  réduction considérable de la production d’œufs,
-  affections respiratoires.
S’il s’agit d’une souche hautement pathogène du virus, ces symptômes évoluent : de plus en plus marqués, ils peuvent déboucher sur une mort subite.

Des tests à visée diagnostique existent ; ils permettent d’identifier le virus grippal sans pouvoir en préciser le type.

Les volailles peuvent être infectées avec des symptômes frustes ou l’absence de signes cliniques avec des souches faiblement pathogènes. Certaines espèces, notamment chez les oiseaux sauvages, sont plus résistantes que d’autres et les canards peuvent être infectés par des souches pathogènes en ne présentant que des signes cliniques très discrets. La souche circulant actuellement en Asie provoque des signes cliniques chez les volailles domestiques.