Quelles sont les espèces d'animaux qui peuvent être touchées ?

L’influenza aviaire peut toucher presque toutes les espèces d’oiseaux, sauvages ou domestiques. Le gibier d’eau migrateur - notamment les canards sauvages - constitue le réservoir naturel du virus. Ces oiseaux sont aussi les plus résistants à l’infection. Les volailles domestiques, poulets et dindes notamment, sont particulièrement sensibles aux épidémies d’influenza rapidement mortelle.

Le virus Influenza aviaire peut éventuellement infecter d’autres espèces animales :
-  le porc,
-  des mammifères aquatiques (phoque, baleine) et terrestres (cheval, vison),
-  et de manière beaucoup plus rare, avec des circonstances particulières : les félidés, les mustélidés (ex : furets, hermine, etc.).
Mais en théorie d’autres espèces pourraient être sensibles, notamment tous les animaux de laboratoire (souris, rat, furet, cobaye voire lapin), sous certaines conditions. Sans compter une infection possible du chien par un sous type H3N8.

On parle d’épizootie de grippe aviaire lorsque la maladie affecte brutalement un grand nombre d’animaux à la fois dans une région donnée.